LA RENCONTRE

Pour offrir de la beauté,

Hartis a décidé de célébrer l'artisanat,

oser l’inattendu en création

et faire de la sophistication, un art.

 

Pour Hugo Besnier,

le luxe est au-delà de l’utile.

Il est aussi éthique et responsable.

 

Hartis accueille les hauts talents créatifs dans un modèle économique,

qui rémunère la connaissance du savoir acquis,

et l’ingénierie intellectuelle investie dans toute création.

 

« Je souhaite développer et créer le premier jeune groupe

responsable dans le domaine du luxe», nous confie Hugo Besnier.  

« J’ai choisi le nom Hartis,

car il porte en lui,

art, artisan et le H de haute exigence et d’honnêteté.»

IMG_7247.JPG

VOYAGES ET INSPIRATIONS

Ses influences sont internationales. 

 

Épris de voyages, qui nourrissent ses créations, il arpente les chemins de l’artisanat,

de l’Algarve à la Seine et Marne, de l’Yonne à l’Himalaya. 

 

Hugo Besnier guette et recherche les savoir-faire artisanaux et les talents,

en ne sélectionnant que les plus perfectionnistes et responsables,

pour ainsi exprimer au mieux sa ligne éditoriale.

 

Il pense que la beauté nait aussi de matières sources et techniques,

qu’il ne cesse d’aller chercher pendant qu’il conçoit et dessine.

 

Parce qu’avant tout, il se fait designer et chef d’orchestre. 

 

Profondément attaché à la matière, 

c’est à travers le verre incrusté, l’acier nickelé et les vibrations du granit du Zimbabwe,

que dans sa dernière collection « Tour de Mains »,

il a créé trois tables basses, 

qui bien que de pierre lourde, ont l’air de danser. 

 

A l’écoute des matières, Hugo sait les faire entrer dans une histoire.

UN RÊVE

Sa volonté est de faire vivre la beauté qu'il porte en lui,

s'exprime d'abord par le choix de matières sources,

dont la qualité est indiscutable. 

C'est pour lui une recherche presque obsessionnelle.

IMG_0299.JPG
fullsizeoutput_349d.jpeg

DES HAUTS TALENTS

Dans le choix également de ses partenaires,

Hugo Besnier est scrupuleux.

Il s’entoure de collaborateurs qui comme lui,

partagent l’idée que le capitalisme peut être responsable.

Il instaure une « rétribution retour » pour l'artisan,

quand il y a le succès d’une création.

Partager avec noblesse une victoire.

Ce respect du Haut-artisanat s’inscrit jusque dans le nom d’Hartis,

dont la racine trouve son origine dans le latin Artis.

SON STYLE

Son style est et sera sophistiqué.

Sa création ne rejette pas le simple, mais le simplificateur.

Elle dépasse la valeur utile de l’objet pour d’abord en révéler la beauté.

C’est une sophistication qui veut apprivoiser le complexe et fuir le compliqué.

 

Pour Hugo Besnier,

la recherche perpétuelle de perfection doit s’inspirer d’un patrimoine passé,

pour concilier la richesse d’un vécu

et dire des inattendus que la beauté du futur a à offrir.

Harmoniser les pluriels, ajouter une subtilité créative,

un zeste de sophistication pour tendre vers l’ultime.

 

C'est ainsi son viatique.

 

Il aime citer Leonard de Vinci quand il écrit dans ses carnets que

« La simplicité est la sophistication suprême ».

Illustration_sans_titre 4.jpg

SUIVEZ-NOUS